Kinésiologie éducative spécialisée

Brain gymINFORMATIONS SPECIFIQUES SUR L’APPROCHE EN KINESIOLOGIE EDUCATIVE (EDUCATION KINESTHESIQUE), une des branches spécialisées de la kinésiologie professionnelle  

Les 7 dimensions de l’intelligence du Dr Paul Dennison sont des paramètres en kinésiologie éducative qui sont passés en revue lors des divers équilibrages effectués par le kinésiologue. 

Les 3 premières dimensions concernent les dimensions spatiales du corps et du cerveau dans 3 axes :

-          droite/gauche (latéralité) : test du deltoïde. Pour équilibrage vision, écoute, écriture, mouvement. Problèmes de dyslexie, d’apprentissage de la lecture, lenteur et inattention. CLEF POUR LA COMMUNICATION  

-     Haut-bas (centrage) : communication corps/cerveau : problème d’organisation, d’expression, manque d’assurance. (test du grand pectoral claviculaire, méridien estomac, lié au stress émotionnel). CLEF POUR L’ORGANISATION

-     Avant-arrière (focalisation) (test du grand dorsal, méridien rate pancréas, lié au métabolisme du sucre et aux allergies alimentaires) : communication entre les lobes frontaux, capacité à traiter et exprimer les informations et l’arrière du cerveau, les données antérieures, ce qu’on sait déjà. Problèmes de compréhension, difficulté d’anticipation en lecture, personne qui a tendance à focaliser sur un sujet. CLEF POUR LA COMPREHENSION

Les 4 autres dimensions concernent :

-          la motivation (attitudes face à ses objectifs)

-          le rythme (mouvement crânien)

-          la respiration (qui a tendance à se bloquer en situation d’apprentissage ou de stress)

-          les régulateurs corporels

  Des corrections spécifiques sont trouvées dans quatre domaines : 

-          Structure / mouvement : rééducation de mouvements (cou, bras, épaules, pieds, mollets, bassin), entraînement visuel. Remodelage de latéralité.

-          Ecologie personnelle : réévaluation et équilibrage de son écologie personnelle

-          Emotionnel 

-          Energétique

Des exercices de consolidation (mouvements de Brain gym ou autres exercices spécifiques)  sont à effectuer entre les séances.
 

Données générales sur le Brain gym

Le Brain gym (gymnastique des neurones ou apprendre par le mouvement) est une technique mise au point par l’américain Paul Dennison à la fin des années 70, début des années 80.

C’est une série de mouvements intégratifs précis, simples et efficaces permettant de stimuler les fonctions droite-gauche, haut-bas ou avant-arrière de communication du cerveau. L’objectif de cette technique est de faciliter les acquisitions de connaissances. 

Objectifs du Brain gym  

Lorsqu’il est pratiqué régulièrement, le Brain Gym s'avère efficace pour : 

Résoudre les problèmes de :

  • lenteur scolaire,
  • d’écriture et de lecture difficile,
  • de compréhension, de mémoire,
  • d’inattention, d’organisation,
  • d’attitude, d’expression,
  • d’hyperactivité, de stress, ….

Améliorer : 

  • l’écoute, l’attention, la compréhension,
  • la motivation ….la coordination des mouvements, 

Redonner à l’enfant, adulte ou personne âgée, confiance en soi et tendre vers d’avantage d’autonomie

 Nota Bene : Le Brain gym a été utilisé depuis la fin des années 1980 dans de nombreux établissements scolaires publics aux Etats-Unis, au Canada (notamment anglophone), en Angleterre et en Australie. Je l'ai moi-même fréquemment utilisé dans mon enseignement en Australie dans les années 80 et 90 (et plus récemment dans mes formations) non seulement dans le cas de personnes en difficulté d'apprentissage mais également pour stimuler et optimiser certaines aptitudes, notamment lors de l'acquisition des langues étrangères : compréhension, concentration, écoute, expression.

De nombreuses recherches et études effectuées dans les systèmes éducatifs australien et américain ont démontré que les mouvements du Brain gym améliorent considérablement les apprentissages, l'expression et le mouvement corporel.

 

 

 

PAUL  DENNISON, FONDATEUR DE LA KINESIOLOGIE EDUCATIVE ET DU BRAIN GYM

Paul Dennison est à la base un enseignant qui a travaillé pendant de nombreuses années dans les écoles publiques de Los Angeles. Il assiste à la mise en place du premier programme innovateur de lecture (Malabar) créé par le Docteur Constance Amsden.

A la fin des années 60, il observe et travaille avec des neurologues puis suit un programme d’études sur la neurologie et commence à introduire une méthode d’apprentissage basée sur la perception et le mouvement auprès de ses élèves en difficulté. Puis pendant 3 ans il collabore avec Louis Jacques, Docteur en optométrie et grand pionnier de l’entraînement de la vision et avec Samuel Herr, également  Docteur en optométrie,  et avec lequel il travaille dans un centre spécialisé d’apprentissage. En 1975, on lui décerne le prix de Phi Beta Kappa (société honorifique d’étudiants universitaires en lettres et sciences humaines ayant obtenu un niveau académique remarquable) en récompense de ses travaux de recherches exceptionnels. Puis il obtient un doctorat en sciences de l’éducation et en psychologie expérimentale de l’enseignement.

En 1976, Dennison travaille en proche collaboration avec le chiropracteur Richard Tyler et le kinésiologue en sports Bud Gibbs. Dennison continue à enseigner son programme alliant le mouvement et la perception dans l’apprentissage de la lecture et de l’écriture dans les 9 centres spécialisés qu’il a créés.

Le Dr. Tyler l’assiste dans une étude pour évaluer les effets des mouvements spécifiques établis par Dennison sur l’apprentissage.

En 1979, Dennison suit les cours de Kinésiologie appliquée (Touch for Health) sur lesquels il se base pour établir son programme de kinésiologie éducative (Edu-K).

Il publie son premier livre sur le sujet (Switching on) en 1981. En 1982, il découvre comment latéraliser une personne homolatérale et met en place un programme de latéralisation auprès de la population adulte et en 1983, il développe la Kinésiologie Educative (et les 7 dimensions du cerveau intelligent). Puis il élabore avec la collaboration de Gail Hargrove Dennison, un programme spécifique d’apprentissage, dont les exercices de Brain Gym (ou apprendre par le mouvement).

Brain gym anti stress

Anne-Laurence Fritsch

Inscrivez-vous à ma newsletter en cliquant ICI et recevez mon cadeau de  bienvenue !